Délires et propos sensés

Écriture, tout genre confondus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soulman

Aller en bas 
AuteurMessage
blond''hein''

avatar

Nombre de messages : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/04/2005

MessageSujet: Soulman   Ven 21 Oct - 3:52

Ça y est, il vient de se réveiller. Je l’entends bouger dans la chambre. Comme d’habitude, il va être de mauvais poil, avoir l’air bête et il va bougonner. Tous les matins, c’est la même chose, impossible d’y échapper. L’approcher et lui adresser la parole est à nos risque et péril tant qu’il n’a pas bu au moins deux cafés. Mais moi, je m’en fou. Aussitôt réveillé, aussitôt de bonne humeur. Pas besoin de rien. Sauf de sortir pour prendre l’air. Alors, j’attends rarement qu’il ait bu ses cafés, sinon ce serait trop facile et surtout trop long.
Tient il prépare son café. Tous les voisins doivent le savoir, il fait tellement de bruit. Il brasse tout sur son passage. Tellement que quand il a fini, il y en a des grains de café et de l’eau partout. Tu parles d’un sale caractère.
Ton café a besoin d’être fort, mon pote. Non, je n’oserais pas le lui dire en pleine face. Mais bon, j’ai bien le droit de le penser, non ?
Bon, ça y est ! Il a bu ça deuxième gorgée. J’suis plus capable d’attendre, je l’aborde. Que voulez-vous, je suis du type social, moi.
-Ah ! Merde ! Tu ne peux pas me foutre la paix, un peu ! Genre me laisser prendre mon café tranquille.
Qu’est-ce que je vous disais, sympathique, non ? Allez, je remets ça !
-Ciboire, à chaque matin, c’est la même affaire. Je bois ma deuxième gorgée de café et toi tu m’apostrophes. À croire que tu fais exprès. Toujours à la deuxième gorgée, hein !
Mais c’est bien sûr que je le fais exprès, tu me prends pour plus bête que je le suis.
-D’accord, d’accord, cesse de tourner autour de moi, tu m’étourdis, Max. On y va prendre ta maudite marche, t’as encore gagné.
Ben oui, j’suis un chien. Et pas n'importe lequel. Je suis un très beau et très fière golden retriever.
-Va chercher ta laisse, le temps que je transfère mon café dans ma tasse de voyage… Va me rendre fou ce chien. Quelle idée j’ai eue, moi !
Bon, le revoilà à chialer sur mon compte, il croit que je ne comprends pas. Tu n’es pas à une insulte près. Vas-y mon grand, chui capable dans prendre. Au moins, nous allons sortir, c’est toujours payant d’insister, malgré les insultes.

Ah, respirer le grand air d’automne, quel plaisir !
-Sacrament qui fait frette, ça prend ben un chien épais pour avoir envie de mettre le nez dehors par un temps pareil.
Un museau, l’ami. Moi, j’ai un museau ou si tu préfères une truffe. Il y a une limite à l’insulte. Toi, tu as un nez. Que tu ne sais pas comment te servir d'ailleurs !
Les humains sont incapables d’apprécier le moment présent, ni d’être heureux. Regardez-les tous courir comme des animaux pour se rendre Dieu sait où. Oui, comme des animaux. J’ai pris une fois le métro avec mon humain, le matin, à l’heure de pointe. On aurait dis du bétail que l’on amène à l’abattoir. Au moins la vache s’y rend seulement une fois, après c’est fini. C’est un dur moment à passer, mais eux, ils le vivent tous les jours. Ça m’a pris trois jours à m’en remettre. Je n’avais plus le goût de sortir, c’est tout dire. En fait, ils sont pires que nous. Dans le métro ou à l’extérieur, comme aujourd’hui, ils ont tous la mine basse, le regard gris. Prisonnier d’eux même. Ils sont plus en laisse que moi. Ils se plaignent du temps sombre, mais la morosité vient d’eux, le temps n’a rien à y voir.
Moi je suis heureux, peu importe le temps. J’ai le goût de voir des gens et d’aller vers eux. Mais mon humain ne me laisse pas y aller. Il a peur que je les dérange. De toute façon, soit ils ont peur, soit ça les agaces. Ils n’ont pas le temps, trop pressé d’aller s’enfermer chez eux à ne rien faire. Ouais, bon, j’avoue que j’exagère un peu. Ils ne sont pas tous comme ça. Il y en a plein qui m’aborde, me parle et me cajole. Mais l’autre la, mon marabout, celui que je promène. (Eh oui, je sais, il croit que c’est le contraire. Ils ont plein de trucs à apprendre sur nous les hommes.) Eh bien, il se dépêche à partir, sinon il est tellement froid et refermé sur lui-même que les autres se sentent mal et nous quittent aussitôt. Il peut bien ne pas avoir de femelle avec lui. D'ailleurs, ça semble tellement compliqué pour eux de trouver un ou une compagne que ça en est ridicule. Pour nous les animaux, c’est facile. On se renifle, on comprend la compatibilité et hop, voilà ! Je le sais moi quand une femelle me veut, je le sens. Les humains ont perdu leur odorat et leur intuition. Combien de fois, mon humain a rencontré des femelles et qui n’attendait qu’un geste de sa part. Leurs corps étaient criants de symbole peu subtil et c’est sans parler des phéromones qui émanaient d’elles. Je le regardais assis par terre, étouffé par tant d’évidence en me disant, « — ma foi, il est aveugle et il ne sent rien cet imbécile. »
De plus, il a un outil incroyable entre les mains pour rencontrer, moi. Pourquoi croit-il que nous sommes là ? On ne sert pas qu’à guider les aveugles, trouvez de la drogue ou des innocents perdus en forêt. (Ils ne savent pas se guider non plus !)
Ils peuvent être franchement insultant les humains quand ils s’y mettent.
Les avez-vous déjà entendu parler de leurs âmes. Ils sont prétentieux avec leurs âmes. Leurs précieuses âmes qu’ils sont les seuls à avoir à les écouter parler. Et aussi la régression. Cette fameuse théorie qui dit que quand l’homme se comporte mal, il se réincarne en animal. Qu’est-ce qui ne faut pas entendre comme connerie. Quand je les entends parler de cela, je me tords de rire. Une chance qu’ils ne peuvent pas m’entendre. Mon humain trouve toujours cela drôle de me voir me rouler sur moi même, quand ils en discutent. Si il s’avait le pauvre, à quel point je me fous de leurs mâchoires. C’est complètement l’inverse. C’est nous qui revenons en humains quand on déconne. Et laisser moi vous dire que ça n’arrive pas souvent. On les observe tous les jours. On a donc l’exemple à ne pas suivre collé à nos museaux. Qu’est-ce qu’ils croient ? Que seulement eux ont droit à une âme et pas nous. Avec tout ce qu’ils font endurer aux animaux domestiques et sauvages. Aux arbres et plantes et même aux minerais. Même ce qu’ils se font endurer entre eux. Ils détruisent tout et ils croient qu’ils ont une âme ? Ils croient qu’ils sont la race supérieure et qu’ils vont évoluer après leurs morts physiques. Ce sont les animaux et la nature qui ont une âme et qui ont le droit d’accéder au niveau supérieur. Les humains non rien. Enfin, ce n’est pas entièrement vrai. Il y a des exceptions. Certains humains ont une presque âme. Si tout ce passe bien, ils se réincarneront en animal domestique ou sauvage en plante d’intérieur ou d’extérieur ou même en roche pour les plus lents. Ce n’est pas pour rien qu’il y a des plantes et des animaux dans leur vie et leur maison. Nous tentons par tout les moyens de leur montrer le vrai chemin et ce n’est vraiment pas facile. Et pour nous, et bien, c’est notre karma. C’est ce qui nous assure l’évolution de notre âme d’avoir à les endurer.
Je crois qu’ils vont avoir toute une surprise à leurs morts lorsqu’ils comprendront tout cela et qu’ils devront retourner sur terre dans leur peau d’humains. À essayer de faire le bien pour acquérir une parcelle d’âme.
Toutes ces pensées m’ont creusé l’appétit. Mes besoins sont faits et mon humain les a ramassés. Je suis content, il a une certaine conscience sociale. Contrairement à la moitié des humains, qui se croient seuls au monde et, qui jette toute sorte de détritus peu importent où. J’en ai même vu qui jetaient leur merde par terre quand il y avait une poubelle juste a côté. Au moins, mon humain se ramasse. Malgré son sale caractère, je crois qu’il y a quelque chose à faire avec lui.
Bon, il est temps de retourner à la maison pour le petit déjeuner. J’espère qu’il ne me servira pas ces infâmes croquettes en sac. Allez, vient mon humain, vient gagner ton âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okuni Day
zebigboss
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : Dans votre tête
Date d'inscription : 09/04/2005

MessageSujet: Re: Soulman   Ven 21 Oct - 4:44

Citation :
Je le sais moi quand une femelle me veut, je le sens.
Juste pour ça Laughing et pour le reste cheers

_________________
.
.
.
.
.
.
.
.
L’association des primates demande formellement aux humains d’arrêter de leurs faires honte en affirmant être leurs descendants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Soulman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Délires et propos sensés :: Peuple, a vos clavier, régaler nous de vos idées. :: Divers-
Sauter vers: