Délires et propos sensés

Écriture, tout genre confondus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vivre avec un handicap (1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Plume
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : environ de Montréal
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Vivre avec un handicap (1)   Lun 21 Avr - 0:40

Mon amie Nathalie  est différente .C’est ainsi qu’on nomme une personne en chaise roulante. Elle est toute jeune à peine 40ans.
Pour moi elle est comme tout le monde ! Elle vit avec son chum Pierre depuis une vingtaine d'année.
Ils ont eu deux beaux enfants,Marie Mai,une belle brune de dix-huit ans.Quand à son fils Luc, c'est un beau jeune homme auburn de quinze ans.
. Elle m’a confiée que lorsqu'elle avait six mois ses parents se sont  aperçus qu'’elle avait du mal à se tenir sur ses jambes. Elle tombait tout le temps et partout.
Les spécialistes ont diagnostiqué une paralysie cérébrale. Quand j’ai commencé à travailler pour elle il y a deux ans elle avait besoin de bombonnes d’oxygène. J’étais très nerveuse car n’ayant aucune étude médicale je devais tout apprendre.

Mon travail à domicile fait en sorte que je vois toutes sortes de personnes aux prises avec des problèmes de santé. J’ai pris soin entre autre d’une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer et une autre de la sclérose en plaque.
Mais je vous dit franchement qu’auparavant j’étais très réticente à m’occuper de Nathalie au début.C'est pour dire,la vie change et c'est heureux! maintenant c’est le cas que je préfère.

L’an dernier la mère de Nathalie est décédée du cancer à l’âge de soixante ans. Je l’avais vue plusieurs fois. Elle avait les cheveux longs et gris qui lui pendaient dans le dos. Elle était toujours là pour sa fille malgré son bénévolat au sein du parti québécois qui l’occupait énormément. Nicole avait aussi à coeur de travailler  auprès des organismes tels :la société de Saint-Vincent de Paul ,ainsi que la Galilée.
Je suis allée au salon funéraire quand celle-ci est décédée.Jamais de ma vie je n'avais vu autant de fleurs!
Les embaumeurs l'avait si bien maquillée qu'on la reconnaissait très bien.
Ses longs cheveux gris redescendaient de chaque coté de ses épaules.Nathalie venait de perdre un très gros morceau.Sa mère était aux petits soins avec elle.


Malgré la raideur de ses mains , Nathalie s’est servi de son ordinateur.Elle a imprimé des photos de sa mère qu’elle a mises partout dans son appartement.
Celle-ci vit dans un logement à prix modique adapté à ses besoins. Elle adore son autonomie.Elle se bat depuis quatre ans pour continuer à y vivre.Mais pour cela il lui faut de l'aide et des ressources ;moi j'en fais parti.

Lorsque j’arrive le matin je regarde à combien de degré est rendu son gavage. Le gavage c’est une façon de se nourrir car Nathalie a subi une trachéotomie à la gorge. Donc elle est nourrie par l’estomac. Ensuite je ramasse tout ce qui est souillé dans son lit;ses piqués son drap et taies d’oreillers et je pars la laveuse.
Ensuite je prends sa canule (c’est ce qui entre dans sa trachée) je vais au lavabo et je la nettoie bien à l’aide d’une petite brosse spéciale avec du savon à vaisselle blanc doux. Ensuite je la dépose dans un petit plat blanc et je la recouvre avec de l’eau bouillie refroidie.Préalablement j'avais fait chauffé de l'eau,dans un chaudron durant 20 minutes; donc première opération a faire en entrant dans la maison,
Tant que je n'ai pas aspirer Nathalie elle ne peut pas me parler alors je fais vite !
Je nettoie ses secrétions qui coulent sur elle avec une débarbouillette. Et là je nettoie en dessous de sa trachée à l’aide de cotons tiges imbibés d’eau bouillie.
Ensuite je lui remet ses deux tampons stériles autour du cou.Le premier en forme de V et le second replier en trois.Au préalable j'ai inséré un cordon blanc à l'intérieur avant de le replier.J'attache ce cordon derrière son cou.
Je relève ses cheveux par derrière en les faisant tenir à l'aide de deux petites pinces. Ensuite je recentre sa trachée en tournant de droite à gauche en faisant glisser mes doigts tout le tour de son cou.

Et là je dois l’aspirer. Une machine non loin d’elle munie de tubulures sert à cette opération. Je prends un tampon d’alcool que je mets de coté. Je prends le cathéter (long tube transparent en plastic qui sert à aspirer les secrétions). Je pars la machine à trois cent cinquante degré et là je mets un gant en latex dans ma main droite. Cette main droite ne doit toucher qu’au cathéter et à rien d’autre !!

Et là je l’insère dans sa canule jusqu’à ce qu’elle me fasse signe d’arrêter et la je le retire pour aller aspirer l’eau bouillie dans le petit plat .Je dois effectuer cette opération trois fois.
Puis je prends mon tampon d’alcool et je nettoie mon cathéter Ensuite je l’insère dans l’enveloppe en plastic qu’elle tient dans ses mains .Je ferme la machine .Et là je remets son bouchon .Mais avant de le lui remettre il faut que j’ouvre les petites valves à l'aide d’un objet pointu. J’essuie comme il faut le bouchon autour et aussi sa trachée et là je lui replace et enfin j’entends son premier :’’Bonjour.’’ Mais la journée n’est pas finie. Elle ne fait que commencer!


Dernière édition par Plume le Mar 30 Oct - 2:07, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaetan Pelletier
Langue pendue


Nombre de messages : 74
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Je suis bouche bée...   Lun 21 Avr - 11:06

Je n'en reviens pas à quel point tu t'es améliorée dans l'écriture.
Il n'y jamais eu quelqu'un pour nous raconter, et aussi bien, toute cette misère qu'on ne voit pas, nous. Nous qui nous plaignons...
En plus c'est saprement bien écrit.
Je te disais de te servir de ce grand don de raconter. Là, tu y a mis des détails. Juste assez pour qu'on soit rivé au récit.
Et pour ajouter: la littérature ce n'est pas seulement des mots. C'est un art. Et pour l'art il faut du vécu et la sensibilité.
Je sais que ça demande beaucoup de travail aussi...
Bravo!

_________________
La société est comme une soupe: il y a des navets, des oignons, du maïs, du céleri, des carottes, des pois, du riz, etc. Mais tout compte fait, on ne goûte que le bouillon de poulet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 140
Localisation : environ de Montréal
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vivre avec un handicap (1)   Jeu 12 Jan - 5:06

Very Happy Merci beaucoup pour ton commentaire Gaétan ça me fait chaud au coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre avec un handicap (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre avec un handicap (1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche émission tv/vivre avec 100 objets
» Vivre avec sa famille
» Pas facile de vivre avec la Gendarmerie
» Hydrocéphalie et valve ventriculo-péritonéale
» Travaillez-vous ou pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Délires et propos sensés :: Peuple, a vos clavier, régaler nous de vos idées. :: Nouvelle-
Sauter vers: